1. Accueil
  2. Projet
  3. Le Tribunal du Changement Climatique : quand les jeunes deviennent acteur·rices de la transition

Le Tribunal du Changement Climatique : quand les jeunes deviennent acteur·rices de la transition

17 Mar 2024

Aux mois d’octobre et novembre 2023, e-graine Grand Est a accompagné les élèves de terminale du lycée Saint-Pouange (Aube) dans la co-construction du projet « Tribunal du Changement Climatique ». Un parcours pédagogique à la fois participatif et immersif qui leur a permis de poser les enjeux de l’inaction climatique et de mettre en scène un scénario imaginé main dans la main avec un comédien professionnel. Retour sur une expérience humaine et citoyenne.

Un temps de réflexion thématique sur l’inaction climatique

Les élèves ont d’abord participé à trois ateliers de deux heures chacun pour poser le cadre et exprimer leurs ressentis par rapport à l’immobilisme face à l’urgence climatique. Au travers d’outils de pédagogie active (quiz, vidéos, photos-langages…) les 12 terminales ont créé des cartes mentales, se sont engagés dans des débats pour mieux comprendre les enjeux de l’inaction climatique. En identifiant les différentes parties prenantes de la problématique, ils·elles étaient alors capables d’endosser tous les rôles actifs dans le futur tribunal.

D’ailleurs le format juridique s’est, au fil des échanges, transformé en un jeu télévisé au titre accrocheur « À qui la faute ?! ». L’objectif : permettre aux jeunes de se sentir le plus à l’aise possible pour porter leur voix, grâce à un format plus proche de leur expérience quotidienne.

Ces temps d’échanges leur ont permis de :

  • Cerner les causes et les conséquences du changement climatique
  • Créer du lien entre les activités humaines et les bouleversements du climat
  • Vérifier la fiabilité des informations en utilisant des sources dignes de confiance

Un projet pédagogique pluridisciplinaire

Est venu le temps de la mise en corps et en voix. Les 12 jeunes ont bénéficié de trois séances pour travailler l’éloquence. Les exercices de respiration, le travail de la posture, l’apprentissage du ton et du port de la voix : autant d’expérimentations qui leur seront fort utiles lors du grand oral, épreuve tant redoutée du baccalauréat. Il y a fort à parier que nos acteurs en herbe en ressortiront confiants en leurs capacités rhétoriques.

En s’appuyant sur un argumentaire bien ficelé, chaque élève était capable d’endosser n’importe quel rôle du tribunal (citoyen, hydrologue, activiste, climatosceptique…). Ce projet a donné vie de manière concrète aux compétences théoriques travaillées en classe :

  • Le travail de la langue écrite
  • L’oral
  • Le poids des mots
  • La force du regard
  • Le développement de l’esprit critique
[et_pb_wpt_masonry_image_gallery image_ids= »3831,3835″ _builder_version= »4.24.2″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][/et_pb_wpt_masonry_image_gallery]

Un dispositif immersif qui encourage l’action citoyenne

Après une séance de filage animée, nos apprenti·es comédien·nes ont présenté fièrement le résultat de leurs réflexions aux autres classes du lycée, accompagnés de leur professeur. Une fois envolé le stress des premières minutes, chacun·e a pris son rôle plus qu’à cœur pour tenter de trouver « à qui la faute ».

Cette première représentation a recueilli l’admiration du public et a permis un débat constructif entre comédien·nes et spectateur·ices. La mise en scène a suscité des réactions et des questions, mais aussi une véritable cohésion entre le groupe d’élèves de terminale. Chacun·e a fait état de sa personnalité avec plus ou moins de facilité, mais toutes et tous ont su sortir de leur zone de confort.

En témoigne leur participation dès le lendemain, 18 novembre, au Festival des Solidarités à Troyes. Pari gagné puisqu’ils ont su se mobiliser en tant que citoyen·nes en encourageant leur famille à venir les applaudir. Le Festisol 2023 ayant pour thématique la souveraineté alimentaire, la participation des jeunes a été une nouvelle occasion de tisser des problématiques et de créer des connexions.

Le Tribunal du Changement Climatique a donc permis aux Terminales de Saint-Pouange de se découvrir acteur·ices : à la fois acteur·ice par l’expérimentation du rôle de comédien·ne, mais aussi acteur·ice du monde de demain, en tant que citoyen·ne en questionnement et citoyen·ne en action.

Projet soutenu par le GESCOD (Grand Est Solidarités et COopérations pour le Développement) dans le cadre des dispositifs éducatifs de promotion aux Objectifs de Développement Durable

Article écrit par Lauriane Paslawski pour e-graine Grand Est.

Articles récents

APPEL D’OFFRE : évaluation externe

[dipl_breadcrumb nav_bg_color="#9E0C57" enable_different_bg="on" nav_last_item_bg_color="#ADC46C" use_home_link_custom_text="on" home_link_text="Accueil" _builder_version="4.24.2" _module_preset="default" global_text_settings_text_align="left"...