Journée internationale de l’éducation : Apprendre pour une paix durable

Journée internationale de l’éducation : Apprendre pour une paix durable

Ce 24 janvier, nous célébrons la Journée internationale de l’éducation. Dans un monde où les conflits se développent et les inégalités s’accumulent, le thème choisi pour l’édition 2024 résonne particulièrement avec le travail d’e-graine. En effet, le thème “Apprendre pour une paix durable” offre une référence directe à l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale (ECM), référentiel éducatif de l’UNESCO sur lequel nous nous appuyons. L’ECM part du constat qu’au-delà des compétences essentielles que sont l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, une éducation en faveur de la paix dans un monde globalisé et interconnecté doit permettre d’acquérir d’autres compétences, valeurs et attitudes telles que l’empathie, la responsabilité, la pensée complexe, ou encore l’interculturalité.

 

L’Éducation à la Citoyenneté Mondiale est essentielle pour changer le monde et sauvegarder la paix : la théorie

Concrètement, à quoi fait référence l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale ? Pour l’UNESCO : 

Ainsi, l’ECM est une éducation transformative qui donne aux apprenant·es de tous âges et milieux accès à des savoirs, savoir-faire et savoir-être pour devenir acteurs et actrices des changements qui s’opèrent sur leurs territoires et influent sur le niveau global. Cette éducation ne se focalise pas sur une thématique mais plutôt sur cet objectif de transmettre la complexité du monde pour former les acteur·ices du monde de demain. C’est en ce sens qu’elle peut contribuer à changer le monde en faveur de la paix.

En cette journée internationale de l’éducation, nous souhaitons rappeler en tant que mouvement d’Éducation à la Citoyenneté Mondiale qu’investir dans l’éducation est une priorité inscrite dans les Objectifs de Développement Durable, afin de construire un monde plus pacifique, solidaire et responsable.

L’Éducation à la Citoyenneté Mondiale est essentielle pour changer le monde et sauvegarder la paix : la pratique

L’ECM a déjà montré ses effets sur la construction de sociétés plus pacifiques et inclusives. Par exemple, e-graine investit l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale par des pédagogies ludiques et participatives : 

  • en favorisant le lien entre les habitant·es d’un quartier lors de la création d’un jardin partagé ;
  • en accompagnant des collégien·nes à se questionner sur l’histoire de l’immigration en France ;
  • en laissant la place à chacun et chacune de s’exprimer dans la bienveillance et l’horizontalité de l’apprentissage.

Cette démarche semble faire ses preuves : une mesure d’impact menée sur nos dispositifs d’éducation aux migrations en 2023 a révélé que nos outils pédagogiques contribuent à diminuer les préjugés à l’égard des personnes migrantes et à développer l’empathie et le respect de l’Autre. Notre analyse révèle également que nos dispositifs influent très favorablement sur le gain de confiance en soi des participants et participantes qui sont accompagné·es dans leurs prises de parole et l’animation de débats. 

L’UNESCO a également analysé que les apprenant·es de l’ECM dès un jeune âge sont moins enclins à la violence et plus ouverts à la résolution pacifique de conflits et aux respect des différences et des autres, ce qui renforce la cohésion sociale. De nombreux projets à travers le monde révèlent des effets similaires de l’application de l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale. Par exemple, un programme d’ECM mené entre l’Australie et l’Indonésie pour mettre en relation des enfants des deux pays sur plusieurs années a démontré des “changements positifs dans la prise de conscience et la compréhension des problèmes mondiaux et du développement des compétences”. Les participants et participantes notent qu’ils et elles envisagent différemment leur place dans le monde grâce à ce projet. Face à ces impacts, des pays comme le Bhoutan ou la Belgique ont déjà intégré les principes de l’ECM directement dans leur système éducatif. 

Une consultation mondiale menée auprès de 58 000 membres du personnel enseignant en 2021 révèle un très fort engagement sur les enjeux d’Éducation à la Citoyenneté Mondiale. En effet, plus de 90% des enseignants et enseignantes interrogé·es pensent qu’il est important d’enseigner l’ECM et aimeraient disposer de plus de ressources pour le faire.

En conclusion, ces résultats viennent confirmer que l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale joue un rôle essentiel dans la construction de sociétés plus pacifiques, solidaires et responsables. L’UNESCO, de nombreuses organisations de la société civile et des acteurs de l’éducation reconnaissent déjà l’importance de l’ECM. 

Alors vous aussi, soutenez le mouvement e-graine et engagez-vous pour l’ECM :

  • En devenant adhérent à l’une des associations e-graine et démontrant ainsi vos choix citoyens
  • En soutenant financièrement par un don
Partagez ce contenu !