Formulaire de contact

Agenda

l’éducation aux migrations exige d’être démocratisée

 

Notre premier programme national d’éducation aux migrations, Un Univers Citoyen”, a été primé au Global Education Innovation Award 2019Le Global Education Network Europe (GENE) – est le réseau des ministères et agences responsables de l’éducation citoyenne dans les pays européens. 

“La reconnaissance du GENE nous remplit de fierté et nous confère une légitimité supplémentaire pour fédérer des acteurs nationaux et inter-nationaux autour de notre programme. Notre nomination nous attribue également une responsabilité importante quand à l’impact que ce programme éducatif doit avoir d’abord en France et je l’espère bientôt en Europe”

Nathalie Porte, coordinatrice nationale du programme Un Univers Citoyen

 

En 2019, trois projets européens sur les 68 présentés ont été retenus, et e-graine en fait partie !!

  • The Climate Living Lab, de l’Université de sciences appliquées Artevelde en Belgique
  • Un Univers Citoyen d’e-graine, France 
  • HN Global Academy – éducation globale pour journalistes et avec journalistes, Hospodárske noviny, Slovaquie

Pour en savoir plus sur les autres lauréats ici.

« Ils ne pensaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »

Une formule de Marc Twain à l’image de la formidable évolution qui est celle du mouvement citoyen e-graine !

Le mouvement est né en 2006 de la conviction partagée par trois jeunes citoyens que l’éducation est un levier puissant de transformation sociétale. Alors que les enjeux globaux et locaux se font chaque jours plus (o)pressants, chacune des interventions pédagogiques dévoile l’inter-dépendance des enjeux afin de démocratiser le pouvoir d’agir en appréhendant le réel dans toute sa complexité.

12 ans plus tard, nous voila choisi par le comité de sélection du GENE comme l’un des trois projets pédagogiques innovants en Europe ! Une belle reconnaissance de nos efforts et une marque de confiance au nom de tous les citoyens engagés avec e-graine dans la construction d’une société plus solidaire et responsable.

Ce prix Européen prend une saveur particulière tant il résonne avec le contexte Européen marqué par un repli identitaire croissant, une montée des extrêmes, et des difficultés à s’accorder sur une politique migratoire commune. 

Par delà les crises économiques, sociales, politiques et environnementales, la crise actuelle est une crise du cosmopolitisme (du grec cosmos, monde, et politês, citoyen), dans laquelle on n’arrive plus à se penser comme humains habitant la même planète. 

Ainsi, l’objectif de ce programme consiste à déconstruire les préjugés que nous pouvons tous avoir à l’égard des migrations, des migrants et de notre relation à la migration. Nous nous rendons compte que “le migrant” n’est pas nécessairement cet “autre”, différent de “nous”, mais qu’il peut être moi ou toi. Plus précisément, le “migrant” a 8 chances sur 10 d’être l’un de nous qui avons la possibilité de pouvoir migrer de façon légale.

Contrairement au sentiment d’afflux massif partagé par de nombreux européens, l’Europe n’est pas une forteresse assiégée ; elle n’est pas non plus un espace isolé. En témoignent les répercussions des troubles du pourtour Méditerranéen sur nos sociétés.

Nous sommes convaincus que pour que nos actions éducatives résonnent, qu’elles aient un impact social fort et se concrétisent par de nouveaux engagement sur les territoires, il faut qu’elles s’articulent avec des initiatives locales et citoyennes. C’est pourquoi notre programme éducatif est déployé avec la coopération active des acteurs des migrations – au niveau national et local : des institutions, des scientifiques, des ONG et des bailleurs financiers engagés dans une stratégie d’impacts convergents vers une société unie dans sa diversité.

 

Parce que les migrations sont une évolution structurelle du monde,

parce qu’elles s’imposent comme l’un des grands enjeux du XXIème siècle,

parce qu’elles sont un droit fondamental,

L’éducation aux migrations exige d’être démocratisée.

 

Plus d’informations sur les lauréats

 

 

Giulia Bertoluzzi

Laisser un commentaire