Formulaire de contact

Agenda

Paris, 12 juillet 2019

écrit par Clément Negri,

journaliste-citoyen, bénévoles chez e-graine

Il se décrit comme « vidéaste engagé pour entrepreneuriat social et l’économie solidaire »

 

 

Le 22 juin dernier se tenait la seconde fête de la Chalouette, à Evry dans le quartier des Aunettes. L’occasion pour nous de célébrer nos deux années d’actions passées dans ce quartier.

Un large programme d’actions grâce à nos associations partenaires

C’est en Janvier 2018 qu’e-graine est invité par Emmaüs Habitat pour animer la vie du quartier. Le bailleur social lance une période de réhabilitation des logements et veut en profiter pour donner aux habitants les moyens de se retrouver, de s’organiser, participer à des évènements ou des animations. Il s’agit d’un vrai projet de participation citoyenne, où chaque habitant peut s’emparer de la vie et du fonctionnement de son quartier, en devenant le premier décideur.

e-graine est chargé de coordonner le projet et fait appel, entre autres, à « Solicycle », qui met en place des ateliers participatifs de réparation de vélo, ou l’association « Sham Spectacles » qui organise cinq après-midi d’initiation au cirque avec les enfants du quartier, avant de proposer un spectacle au milieu de la résidence.

Des évènements festifs et fédérateurs d’un large public qui viennent soutenir la création d’un nouveau local dédié : « la petite maison de la Chalouette », remise en état et aménagée par l’association « Oser », à travers 3 jours d’ateliers de rénovation participative.

Un lieu devenu micro-antenne pour « la voix des jeunes », une association d’accès aux droits qui a pu instituer plusieurs permanences au sein de la résidence et ainsi faire connaître son action dans le quartier.

L’ambition de créer un projet commun, motivé par l’échange permanent avec les habitants.

« L’idée, et la démarche dans ce genre de projet c’est en premier lieu de prendre le temps de rencontrer tous les acteurs du quartier comme les habitants, l’amicale des locataires, la maison de quartier » explique Camille Damerval, chargée de projet éducatif pour e-graine qui nous présente le projet et l’ambition de co-construction qui l’imprègne.

« Ensuite » continue-t-elle, « l’objectif est de mobiliser ; ce qui peut finalement déboucher sur un engagement qu’on concrétise par des ateliers de concertation ».

« Notre rôle ce n’était pas juste de proposer des animations e-graine dans le quartier, c’était déjà d’accompagner la démarche d’Emmaüs Habitat et donc proposer encore plus de concertation avec les habitants. »

Pour e-graine la clé du projet de la Chalouette est de proposer un porte à porte, un moyen pour que les habitants participent à la création du projet en partageant leurs idées et leurs doutes.

« Cette démarche » explique Camille, « nous a permis de co-construire les animations qui pouvaient se produire dans l’année ».

Ce sont donc les différentes journées de porte à porte qui ont permis à e-graine de rencontrer une grande partie des habitants et de commencer à définir les contours du projet.

Une volonté d’échanges et de co-construction qui s’élabore aussi autour de rencontres plus informelles et à l’aide d’outils d’animations comme « l’arbre de mobilisation » utilisé pour la première fête de la Chalouette. Un arbre qui listait les différentes actions à venir et qui invitait tout à chacun à proposer ses idées.

Cette envie d’apprendre des besoins réels des habitants nous a donc permis d’orienter notre action et notre programme d’action de manière efficace, sans cela l’idée d’aménagement d’un local n’aurait d’ailleurs pas germée.

« L’idée de proposer un aménagement participatif avec les habitant a émergée pendant nos discussions avec eux »

Camille en profite également pour souligner le rôle essentiel que peut jouer un partenaire comme Emmaüs Habitat, porteur du projet, dans une démarche comme celle-ci : « C’était super de pouvoir en discuter avec Emmaüs Habitat et pouvoir se dire : c’est indispensable, on le fait. Et ce, même si l’action n’avait pas été prévue et écrite dans le projet initial. »

Une certaine adaptabilité est donc nécessaire pour mener à bien ce genre d’approche, pouvoir échanger en confiance avec ses partenaires pour changer de direction si le besoin s’en fait sentir est un point clé pour Camille.

Laisser la possibilité à ce genre de projet d’évoluer, et tenter de coller au mieux aux aspirations des personnes pouvant en bénéficier, peut paraître difficile et exigeant.

C’est aussi une expérimentation permanente et qui mérite qu’on apprenne de celle-ci : il est parfois complexe de déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, ainsi la patience de voir émerger ces idées et de pouvoir y répondre sans en attendre un résultat immédiat est un autre élément qui apparaît nécessaire à Camille.

Un aspect expérimentale et ardu, mais non pas moins nécessaire, et quoi qu’il arrive, ancré dans l’ADN d’e-graine et sa mission, cultiver l’envie d’agir.

Giulia Bertoluzzi

Laisser un commentaire